Stream et des arbres dans la forêt au Gabon

26 communautés forestières gabonaises signent des accords de partage des bénéfices

ClientEarth salue la récente signature d’accords de partage des bénéfices établissant un partage équitable des revenus générés par les activités forestières au profit des communautés forestières. Ces revenus vont financer des projets de développement local au Gabon.

Depuis le 10 octobre 2016, quand les dernières conventions, parmi huit au total, ont été signées, l’ensemble des concessionnaires forestiers du Département de l’Ivindo, au Gabon, s’engagent à partager les profits résultant de l’exploitation des forêts avec les communautés forestières impactées par ces activités.

Grace à ces contrats novateurs, les communautés peuvent utiliser une part des revenus forestiers pour développer des projets de développement communautaire. Cela constitue une avancée pour le développement économique et social des communautés mais également pour la mise en œuvre de la loi forestière au Gabon.

Des propositions de projets de développement ont déjà été formulées par certaines communautés, notamment pour la construction de dispensaires et l’achat de médicaments. La signature des accords de partage des bénéfices – par vingt-six communautés et huit sociétés – est le résultat de plusieurs années de travail réalisé par ClientEarth et la société civile gabonaise sur l’élaboration d’un cadre réglementaire le développement d’un Guide technique ainsi que l’appui aux communautés locales dans la signature de contrats avec les concessionnaires.

Les agents de terrain de ClientEarth, Olivier Meye Obiang et Romeldath Emanguy N’tsaga, ont assisté les communautés forestières à créer des associations dans lesquelles l’ensemble des membres, indépendamment de leur âge, de leur sexe ou de leur appartenance ethnique, ont pu participer. Ces associations constituent le cadre pour l’élaboration des projets de développement locaux.

Séance sur le partage des bénéfices dans le village de Etakanyabé, au Gabon

Séance sur le partage des bénéfices dans le village de Etakanyabé, au Gabon

Après avoir été testé au cours d’une mission pilote, le Guide a été approuvé par le Gouvernement gabonais en mai 2016.

Romeldath Emanguy N’tsaga, une agente de terrain de ClientEarth a déclaré : « le Guide revêt une importance centrale. Il a facilité notre travail auprès des communautés. Il a constitué l’outil de référence pour expliquer aux communautés les mécanismes et processus de partage des bénéfices ».

Etant donné que le Code forestier est actuellement en cours de révision, la signature des accords de partage des bénéfices pourrait marquer une étape importante pour un cadre relatif au partage des bénéfices plus progressiste et systématique.

Pour Grace Ollomo, associée-pays de ClientEarth, avant que le Code ne soit voté et entre en vigueur « le Guide demeure l’outil le plus approprié pour mettre en œuvre le cadre juridique fragmenté relatif aux partage des bénéfices. Les résultats du travail de ClientEarth doivent être traduits dans le futur Code forestier ».

Consulter notre time line pour savoir comment nous avons atteint ces résultats

Share this...
Share on Facebook! Tweet this! Share on LinkedIn! Email!

jbdodane

Articles liés

Plus sur

Renforcer le cadre juridique gabonais pour favoriser la gestion communautaire des forêts

Alors que le Gabon révise ses lois forestières, ClientEarth a publié deux rapports pour que le futur cadre juridique facilite la gestion communautaire des forêts.

Actualités du RBUE – mars à mai 2018

Ce bulletin d’actualités du RBUE vous informe sur l’application entre mars et mai 2018 de la loi européenne de lutte contre l’exploitation illégale des forêts : le Règlement Bois de l’Union Européenne.

panneau solaire

L’UE manque d’ambition pour l’avenir en matière d’énergie renouvelable

Cette semaine, les décideurs de l’UE se sont mis d’accord sur un objectif d’énergie renouvelable globalement décevant de 32% pour 2030.

Eurasian lynx

Le gouvernement polonais annonce qu’il se conformera à moitié à l’ordre de la Cour de justice de l’UE sur l’exploitation illégale des forêts

Le gouvernement polonais s’est à moitié conformé à la décision des juges de l’UE d’annuler l’autorisation d’exploitation de la forêt de Bialowieza.

Suivre notre travail

Vous pouvez nous aider

Votre soutien nous aide à utiliser la loi pour protéger votre environnement.