Daffodils

Pollution de l’air au Royaume-Uni: le pays de Galles admet être dans l’illégalité, le gouvernement britannique conteste l’affaire

Le juge dans l’affaire ClientEarth contre les gouvernements britannique et gallois sur les niveaux illégaux de pollution de l’air a réservé son jugement après une audience devant la Haute Cour à Londres la semaine passée.

Au début de l’audience, le gouvernement gallois a admis que l’absence de mesures pour diminuer la pollution de l’air était illégale et a convenu qu’il élaborerait un plan pour le pays de Galles. Il devrait maintenant travailler avec ClientEarth pour s’accorder sur une « ordonnance de consentement » qui sera juridiquement contraignante.

ClientEarth a également fait valoir que le plan 2017 du gouvernement britannique visant à réduire la pollution de l’air est illégal, car il ne fournissait aucune mesure pour améliorer la qualité de l’air dans 45 localités anglaises touchées par des niveaux illégaux de pollution.

Les avocats de ClientEarth ont déclaré à la Cour que le plan revenait sur un précédent engagement visant à taxer certains véhicules qui pénètrent dans des zones de faibles émissions dans cinq villes et agglomérations à l’extérieur de Londres: Birmingham, Derby, Leeds, Nottingham et Southampton.

Ces zones décourageraient les véhicules les plus polluants d’entrer dans les zones les plus polluées, ce qui, selon les propres données du gouvernement, est le moyen le plus efficace de réduire la pollution de l’air dans les plus brefs délais.

Reconnaissant l’urgence de la situation, le juge, a promis qu’il produirait le jugement le plus rapidement possible.

Share this...
Share on Facebook! Tweet this! Share on LinkedIn! Email!

Public Domain Pictures Related articles

Suivre notre travail

Vous pouvez nous aider

Votre soutien nous aide à utiliser la loi pour protéger votre environnement.