Traffique

L’interdiction du diesel à Bruxelles 2030 n’est pas assez ambitieuse

La ministre bruxelloise de l’Environnement, Céline Fremault, a annoncé aujourd’hui que la ville interdirait tous les véhicules diesel d’ici 2030.

Elle a également suggéré d’interdire tous les véhicules à moteur à combustion interne d’ici la même date.

Réagissant à cette annonce, Ugo Taddei, juriste à ClientEarth, a déclaré: « La proposition de la ministre est un signe positif, mais ce n’est tout simplement pas assez ambitieux. Des villes comme Paris ou Rome ont annoncé des interdictions du diesel d’ici 2024 – il n’y a pas de raison que Bruxelles ne puisse pas faire la même chose.

« Nous avons besoin d’une action ambitieuse, mais nous en avons besoin maintenant. La zone à faibles émissions de Bruxelles interdira uniquement tous les véhicules diesel pré-Euro 6 en 2025, cette nouvelle interdiction du diesel annoncée par Mme Fremault d’ici 2030 ne fera rien pour améliorer la qualité de l’air pollué à Bruxelles et respecter les normes légales dès que possible.

« En tant que capitale de l’Europe, Bruxelles devrait montrer l’exemple, ne pas traîner les pieds alors que le reste de l’Europe fait des progrès pour contrer cette crise qu’est la pollution de l’air. »

Karin De Schepper, résidente à Bruxelles, et plaignante dans l’action judiciaire de ClientEarth contre la pollution de l’air à Bruxelles, a déclaré: « Depuis trop longtemps, les preuves montrent que les véhicules diesel polluent l’air et nuisent à la santé des gens. Il y a simplement trop d’écoles et de groupes vulnérables à proximité de routes très empruntées pour attendre si longtemps. Nous avons désespérément besoin que le gouvernement agisse davantage pour que les parents puissent enfin dormir tranquille, en sachant que leurs enfants respirent un air plus pur. »

Partager...
Share on Facebook! Tweet this! Share on LinkedIn! Email!

Pixabay/CC0

Suivre notre travail

Vous pouvez nous aider

Votre soutien nous aide à utiliser la loi pour protéger votre environnement.