Millenium Bridge, London

Les nouvelles données de l’OMS montrent que les gouvernements doivent agir davantage pour protéger leurs citoyens contre l’air nocif

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié de nouvelles données qui montrent qu’une proportion alarmante de personnes dans la plupart des pays de l’UE sont exposées à des niveaux dangereux de pollution de l’air.

Dans les pays d’Europe, L’OMS estime qu’entre 74% et 90% de la population pourrait être exposée à des niveaux de pollution de l’air supérieurs à ceux qu’elle recommande.

James Thornton, PDG de ClientEarth, a déclaré: « La pollution de l’air n’a pas de frontières – elle affecte les personnes en Europe et dans le monde entier. La Commission européenne a la responsabilité de protéger les Européens contre la respiration d’air nocif. Tous les polluants et toutes les sources de pollution de l’air doivent être combattus.

« Cependant, la récente décision de la Commission de reporter encore une fois les procédures d’infraction contre neuf pays de l’UE dont leur incapacité à lutter contre les niveaux illégaux de pollution de l’air, envoie des mauvais signaux aux gouvernements nationaux, suggérant que l’UE est prête à tolérer un air toxique.

« L’Europe pourrait accroître ses engagements pour surveiller et réduire la pollution de l’air, mais il reste encore beaucoup de travail à faire. La pollution de l’air est toujours à des niveaux illégaux et nuisibles dans les villes à travers l’Europe. »

Share this...
Share on Facebook! Tweet this! Share on LinkedIn! Email!

Alex Pardoe

Suivre notre travail

Vous pouvez nous aider

Votre soutien nous aide à utiliser la loi pour protéger votre environnement.