Objets en plastique

Les législateurs européens prennent une position historique contre les plastiques à usage unique

Le Parlement européen a fait progresser les efforts pour protéger les personnes et l’environnement contre la pollution plastique.

Une coalition d’organisations environnementales appelle désormais Le Conseil européen à présent veiller à ce que la directive soit transposée en droit avec le même niveau d’ambition.

ClientEarth fait partie de l’alliance Rethink Plastic, une coalition d’organisations qui travaillent sur des moyens de réduire la pollution par le plastique. L’alliance a accueilli avec satisfaction les résultats du vote : l’écrasante majorité du Parlement a voté en faveur du renforcement du plan de la Commission visant à réduire la pollution provenant des produits en plastique à usage unique.

Le Parlement a voté en faveur de l’interdiction de certains des produits jetables les plus problématiques, tels que les contenants alimentaires en polystyrène expansé, et de veiller à ce que les producteurs soient tenus responsables du coût de la pollution par les plastiques à usage unique.

Pour les engins de pêche, l’un des plus gros contributeurs de déchets marins, cette directive impose des régimes de responsabilité étendue et ouvre la possibilité aux États membres de mettre en œuvre des systèmes de consigne.

Tatiana Lujan, juriste à ClientEarth, a déclaré: « C’est fantastique de voir le Parlement prendre des mesures aussi décisives pour lutter contre les plastiques à usage unique. Il est particulièrement encourageant de voir le Parlement européen adopter une définition des plastiques à usage unique qui favorise une économie de la prévention et de la réutilisation des déchets.

« Cela signifie qu’un article en plastique sera considéré comme à usage unique s’il n’a pas été conçu pour être retourné au producteur pour être rempli à nouveau, ou réutilisé aux fins pour lesquelles il a été conçu.

« En imposant des mesures extraordinaires sur les produits jetables, cela devrait inciter un changement de modèle, l’abandon de la culture des produits à usage unique, si nuisible à l’environnement et à notre santé. »

Justine Maillot, chargée de projets Affaires européennes à Surfrider Foundation Europe, au nom de Rethink Plastic, a déclaré: « Le Parlement européen a fait un pas historique en votant en faveur de la réduction des plastiques à usage unique et de la réduction de la pollution plastique dans nos rivières et nos océans. Les citoyens européens veulent mettre fin à la pollution par les plastiques. C’est maintenant aux gouvernements nationaux de maintenir l’ambition élevée et de résister à la pression des entreprises de continuer à poursuivre une culture d’usage unique. »

Une lettre secrète a récemment révélé que les principaux responsables de la pollution plastique, tels que Coca-Cola, Nestlé, PepsiCo et Danone, exerçaient des pressions sur les ministres de l’environnement nationaux pour affaiblir la directive.

Partager...
Share on Facebook! Tweet this! Share on LinkedIn! Email!

pxhere

Suivre notre travail

Vous pouvez nous aider

Votre soutien nous aide à utiliser la loi pour protéger votre environnement.