Les juristes de ClientEarth attendent des précisions sur le nouveau Code forestier congolais

ClientEarth a prudemment accueilli l’adoption par la République du Congo d’une nouvelle loi qui devrait permettre une gestion plus durable de ses vastes forêts.

Les experts de l’organisation de juristes en droit de l’environnement félicitent le parlement congolais pour le vote du nouveau Code forestier au cours d’une session organisée la semaine dernière malgré la crise liée au COVID-19.

Juristes et activistes attendent à présent la promulgation de la loi par le président de la République afin qu’elle entre en vigueur et que son contenu soit rendu public.

ClientEarth a travaillé avec des organisations locales pendant près de huit ans pour contribuer au développement d’une loi qui permette une meilleure gouvernance des forêts et une reconnaissance plus importante des droits des communautés qui en dépendent.

Les vastes forêts du bassin du Congo jouent un rôle clé dans la stabilisation du climat et beaucoup espèrent que cette nouvelle loi inclue des mesures visant à lutter contre le changement climatique.

Tanja Venisnik, conseillère en droit et politiques publique à ClientEarth a déclaré : « Il me tarde que le nouveau Code forestier reçoive l’approbation du Président et que son contenu soit rendu public.

Le diable se cache dans les détails. Nous réservons donc notre jugement sur l’efficacité de la nouvelle législation jusqu’à ce qu’elle soit dans le domaine public ».

Partager...
Share on Facebook! Tweet this! Share on LinkedIn! Email!

pixabay

Suivre notre travail

Vous pouvez nous aider

Votre soutien nous aide à utiliser la loi pour protéger votre environnement.