Car engine

La nouvelle technologie de Bosch “pourrait arriver trop tard pour sauver le diesel”

La nouvelle de la firme Bosch, selon laquelle une nouvelle technologie pourrait réduire les émissions d’oxydes d’azote (NOx) polluantes des véhicules diesel a été traitée avec scepticisme par les avocats de l’environnement.

Ugo Taddei, juriste à ClientEarth, a déclaré: « Les constructeurs automobiles ont eu recours à la technologie pour réduire considérablement les émissions, mais cela n’a pas été mis en œuvre à grande échelle et les voitures sur nos routes polluent toujours au-delà des limites légales. Cette situation doit changer – pour la santé des gens, une action est nécessaire immédiatement.

« Les autorités et l’industrie ont le devoir d’agir d’urgence pour réduire les niveaux illégaux de pollution et se débarrasser des millions de véhicules polluants sur nos routes. C’est pourquoi il existe une date butoir dans plusieurs pays au-delà de laquelle les villes européennes sont obligées de mettre en place des restrictions de conduite pour les véhicules diesel et essence.

« La nouvelle technologie de Bosch n’aborde pas non plus les impacts climatiques des véhicules à moteur à combustion. Les nouveaux chiffres publiés cette semaine montrent que les émissions de CO2 des véhicules diesel ont augmenté, ce qui ne les rend pas meilleurs que les voitures à essence.

« Nous n’avons pas encore vu un moteur à combustion propre pour la santé des personnes et l’environnement, et l’industrie automobile a perdu la confiance des consommateurs. Pour le diesel, il se peut que ce soit trop tard. »

Partager...
Share on Facebook! Tweet this! Share on LinkedIn! Email!

Garett Mizunaka

Suivre notre travail

Vous pouvez nous aider

Votre soutien nous aide à utiliser la loi pour protéger votre environnement.